Archives de catégorie : fruitiers

la biodiversité commence aussi dans nos jardins!

Pour vos plantations de ce printemps-hiver 2020, une quarantaine de variétés de pommiers anciennes et plus récentes sont ici décrites…

Pots 2 litres, hauteurs 100/120 cms,

Vous avez la possibilité de faire votre choix avec vos coordonnées précises par mail à oussonjp@gmail.com , en retour nous vous envoyons un devis incluant les frais de port… Suite au règlement nous expédions vos arbres accompagnés de votre facture.

Pommier « Amour »:

D’origine inconnue, Le pommier « Amour » est présent dans le nord-ouest de la France et plus particulièrement en Ille et Vilaine. De très bonne qualité gustative, c’est un excellent fruit de table à la chair juteuse et très parfumée. De calibre moyen, il est de forme arrondie et irrégulière, de couleur jaune strié de rouge avec la présence de liège autour du pédoncule. Cette variété est très résistante aux parasites et maladies. La pomme « Amour » se récolte en octobre et se consomme de Janvier à mars, elle se tient bien à la cuisson et on l’apprécie également pour son jus.

Pommier « Api Etoilé »:

Née en suisse au 16 ième siècle, «Api Etoilé » est une ancienne variété de pomme très décorative. Le fruit est en forme d’étoile et aplati, de couleur jaune d’or et d’un beau rose à l’insolation. Sa chair blanche est douce, sucrée et ferme à la saveur rafraîchissante, peu parfumée. L’arbre de vigueur moyenne trouve sa place dans les petits espaces à proximité de « Reine des Reinettes », sa principale variété pollinisatrice. La floraison en avril offre une mise à fruit rapide et une belle production régulière. la variété « Api étoilé » est résistante à la tavelure et au mildiou, plus sensible au carpocapse. La récolte a lieu le plus tard possible mais avant les gelées et la consommation s’échelonne de janvier à mai (table et pâtisserie).

Pommier « Astrakan blanc »:

La variété de pommier « Astrakan blanc » est originaire de la région d’Astrakan en Russie. L’arbre est de vigueur moyenne et plus adapté pour les petits jardins, la pollinisation est améliorée en présence de la variété « Winter Banana ». Le fruit est de forme ronde et de couleur blanche. La chair blanche est  plutôt sucrée et légèrement acide à la saveur agréablement parfumée. « Astrakan Blanc « est à consommer rapidement en juillet et août, c’est un fruit primeur qui devient vite farineux s’il n’est pas cueilli juste avant ou au moment de sa maturité…

Pommier « Astrakan rouge »:

Originaire de la région d’Astrakan en Russie la variété « Astrakan rouge » est découverte en 1780. L’arbre rustique (se comporte bien en altitude), et de moyenne vigueur est plutôt érigé et offre une belle production avec sa mise à fruit rapide. La pollinisation est améliorée avec les variétés « Borowitsky » et « Winter Banana ». La pomme ronde, de calibre moyen, plus large que haute est de couleur jaune avec souvent des stries rose violacé uniformes. La chair blanche est juteuse, demi-fine et sucrée avec une pointe d’acidité à la saveur parfumée. Ce fruit de table ou utilisé dans la confection de compotes se consomme rapidement à partir de juillet, il fait partie des fruits primeurs à ne pas laisser sur l’arbre à maturité, toutefois on peut le stocker et le consommer jusqu’en octobre. « Astrakan Rouge » présente une bonne résistance aux parasites et maladies hormis une légère sensibilité à la tavelure.

Pommier « Bénédictin »:

C’est une ancienne variété du nord-ouest de la France nommée « Bénédictin », en l’hommage aux moines de l’Abbaye de Jumièges et réputée comme une bonne pomme. L’arbre est vigoureux et résistant au maladies et parasites, son port est étalé et sa production est abondante et régulière, la mise à fruit est assez longue. La variété « Bénédictin » est non auto fertile et nécessite la présence de variétés pollinisatrices comme « Reine des Reinettes » et « Golden ». Le fruit de gros calibre est de forme légèrement aplatie, de couleur jaune orangé strié de rouge. La chair blanche est tendre, juteuse à la saveur sucrée et très parfumée. Cette pomme arrive à maturité en octobre et se consomme jusqu’en février comme fruit de table ou pour confectionner des tartes Tatin, des compotes.

Pommier « Bonne Hotture »:

Ancienne variété de l’Anjou de très bonne conservation « Bonne Hotture » est résistante aux maladies. l’arbre est de vigueur moyenne et la production très abondante et régulière avec une mise à fruit rapide. Le fruit de calibre moyen est de forme ronde plutôt aplatie, de couleur jaune d’or à maturité au pourtour irrégulier avec la présence de liège. De saveur exquise, la chair blanche est mi tendre, juteuse, très sucrée et parfumée. « Bonne Hotture » présente une bonne résistance à la manipulation et se conserve 6 mois. Elle se consomme à partir d’octobre jusqu’en avril comme fruit de table, en pâtisserie ou pommes tapées (spécialité de l’Anjou).

Pommier « Borowitsky »:

Originaire de Russie vers 1700 la variété « Borowitsky » est introduite en France en 1834. L’arbre est très rustique, de vigueur moyenne, au port étalé, s’adapte bien dans les petits jardins et peut ainsi se palisser. La production est bonne avec peu d’alternance, et la présence d’autres variétés pollinisatrices comme « Astrakan Rouge » et « Winter Banana » est nécessaire pour l’améliorer. La pomme de calibre moyen est de forme dissymétrique et de couleur jaune clair maculée de rouge. La chair blanche fine et juteuse, à la saveur acidulée et légèrement sucrée est bien parfumée. La pomme « Borowitsky » est un fruit primeur, de table, qui se consomme à complète maturité en juillet – août, qui ne se garde pas au-delà du mois de septembre car elle devient vite farineuse. Une bonne résistance aux parasites et maladies est à noter mais elle est légèrement sensible à la tavelure et l’oïdium.

Pommier « Boskoop rouge »:

Sélection de Belle de Boskoop, la variété  « Boskoop Rouge » donne de grosses pommes rondes, légèrement côtelées, de couleur rouge foncé. La Chair croquante est ferme, à la saveur acidulée et sucrée, très parfumée. Riche en vitamine C, elle est aussi de très bonne qualité gustative cuite grâce à sa bonne teneur en sucre et acidité. L’arbre est très rustique et résistant aux maladies, au port érigé et de forte vigueur. Il est productif et la présence à proximité de la variété « Reine des Reinettes » est indispensable pour la pollinisation, car il n’est pas auto fertile. Les pommes « Boskoop Rouge » se récoltent en novembre et se consomment jusqu’en février comme fruit de table ou en pâtisserie.

Pommier « Calville d’Août »:

Sélectionnée à partir d’un semis en 1927, la pomme « Calville d’Août » est de gros calibre, de couleur vert jaune paille et rose orangé à l’insolation. La couronne entourant l’œil est typiquement côtelée. La chair blanche est fine à la saveur juteuse et franchement acidulée. C’est un fruit primeur de table à consommer dès sa maturité en juillet  et août. Non auto fertile, les variétés pollinisatrices sont « Golden délicious », « Reine des Reinettes ».

Pommier « Clochard long »:

Originaire des Deux-Sèvres, la variété « Reinette Clochard » est plutôt tardive et la floraison a lieu après les dernières gelées. Elle n’est pas auto fertile et les variétés pollinisatrices sont « Reine des Reinettes », « Reinette Grise du Canada », « Reinette de Caux ». L’arbre érigé est de forte vigueur et la mise à fruit rapide. La production est abondante et régulière. Le fruit de calibre moyen est légèrement aplati avec une peau rugueuse est jaune soutenu à maturité, parsemé de petits points bruns. La chair est fine à la saveur sucrée, très parfumée avec une petite pointe d’acidité. Son atout réside aussi dans sa bonne aptitude à la résistance aux maladies et notamment tavelure, chancre et oïdium. La pomme « Clocharde » se récolte avant les gelées et se consomme comme fruit de table et en pâtisserie de janvier à avril (remarquable pour sa bonne conservation).

pomme « Clocharde »



Pommier « Cox orange »:

Découverte en Angleterre par monsieur Cox vers 1825 et très appréciée pour ses qualités gustatives, la variété « Cox’s Orange » est surtout implantée dans le Nord et en Normandie bénéficiant d’un climat doux et humide. L’arbre au port étalé, de vigueur faible à moyenne est un peu sensible à l’alternance et la mise à fruit est moyenne à rapide. Il n’est pas auto fertile et la présence à proximité d’une des variétés pollinisatrices comme « Reine des Reinettes », « Elstar », « Golden Délicious », « Calville Blanc », « Idared » est indispensable. Le fruit est rond sensiblement aplati, de couleur jaune orangé strié de rouge. La chair est ferme et fine, tendre à la fois, très parfumée sucrée et légèrement acidulée. La pomme « Cox Orange » se récolte en septembre-octobre et se consomme comme excellent fruit de table de janvier à mars. Résistante à la tavelure cette variété est toutefois sensible au chancre en conditions très humides et oïdium. Ne pas faire le choix de cette variété en climat chaud et sec ni en altitude car elle craint les gelées tardives du printemps.

pomme « Cox Orange »

Pommier « Crapaud »:

« Crapaud » est une variété de pomme ancienne oubliée quelque peu présente en Anjou et Loiret.  De très bonnes qualités gustatives, la chair est tendre au parfum extraordinaire malgré son aspect peu attrayant … Le fruit est de gros calibre, terne dont la peau est de couleur grise, rugueuse et irrégulière (faisant illusion à l’animal) se colorant de rouge à l’insolation à maturité. L’arbre est de forme érigée, de vigueur et production moyennes et la mise à fruit est rapide. N’étant pas auto fertile, il est nécessaire de planter « Reine des Reinettes » à proximité du pommier « Crapaud » pour assurer la pollinisation, résistant à la tavelure il demeure légèrement sensible à l’oïdium. La pomme se consomme d’octobre à janvier comme fruit de table.

Pommier « Doux d’argent »:

Connue depuis environ 1790, la variété  » Doux D’Argent » serait originaire de l’Anjou. Exceptionnelle par sa fertilité, la peau du fruit de calibre moyen est très mince de couleur jaune clair tacheté de brun, lavé de rose à l’insolation. De très bonne qualité gustative, La chair blanche est  fine, douce, juteuse et délicatement sucrée… Son parfum et la faible acidité la rende très agréable à déguster crue. L’arbre étalé à sa base puis plutôt érigé, est de forte vigueur et non auto fertile, la présence de la variété pollinisatrice « Reine des Reinettes » est indispensable, la mise à fruit reste moyenne. On note une bonne résistance à la tavelure. La récolte a lieu en octobre et la consommation de novembre à février.

Pommier « Galeuse »:

Rustique et originaire du Nord Finistère, la variété « Galeuse » présente de nombreux broussins sur ses branches et son tronc qui ressemblent à des galles. De forme retombante, l’arbre est de moyenne vigueur, la mise à fruit rapide et, non auto fertile, les variétés pollinisatrices sont « Reine des Reinettes » et « Golden Délicious ». Le fruit conique arrondi est de couleur vert-jaunâtre lavé et strié de rouge et se conserve bien. Sa chair est jaunâtre suffisamment juteuse et ferme, savoureuse et sucrée, moelleuse cuite. La pomme « Galeuse » se récolte mi-octobre et se consomme comme fruit de table ou cuite en pâtisserie de décembre à fin avril. Bien que cette variété soit résistante à la tavelure et carpocapse, une sensibilité à l’oïdium et au puceron lanigère est à noter.

Pommier « Germaine de Brasparts »:

Originaire du Centre-Finistère, la variété « Germaine de Brasparts » est présente sur Brasparts, Pleyben, Languenan, Saint-Cast. De gros calibre, le fruit est vert-jaune lavé et strié de rouge parsemé de lenticelles grises. La chair tendre et de couleur crème est moyennement juteuse, sa saveur au parfum fleuri est très goûteuse. Le fruit se conserve longtemps, on le récolte en octobre et le consomme jusqu’en mai comme fruit de table, pour la confection de chaussons aux pommes et aussi en complément pour le cidre. L’arbre est de forme érigée, de vigueur forte, avec une mise à fruit rapide et une bonne productivité assurée par la variété pollinisatrice « Reine des reinettes » car non auto fertile. Il présente une sensibilité à l’alternance et reste assez résistant à l’oïdium et la tavelure

Pommier « Gloster »:

Née en 1951 en Allemagne d’un croisement entre « Richard Délicious » et « Pomme Cloche », la mise à fruit de la variété « Gloster »est rapide. La pomme, vert clair lavé de rouge est grosse conique et la chair est fine,  croquante et sucrée, légèrement acidulée, très parfumée. Le pommier « Gloster » est vigoureux, de forme érigée, auto fertile, il est bon pollinisateur et fournit du pollen pendant une longue période car la floraison s’échelonne, la production peut être améliorée avec la variété » Braeburn ». Il est peu sensible aux gelées tardives printanières et les fruits se conservent longtemps. La récolte a lieu en septembre octobre et la pomme « Gloster » se consomme jusqu’en mars, excellente crue. Une sensibilité au chancre en zones humides ainsi qu’à la tavelure et carpocapse.

Pomme « Gloster »

Pommier « Grand Alexandre »:

Probablement originaire d’Ukraine elle s’appelait  » Aporta » et sera renommée « Alexandre Premier » en l’honneur de l’empereur Russe. La variété « Grand Alexandre » est ancienne et date du dix-huitième siècle. La pomme est très grosse et peut dépasser 500 grammes.  Agréable à manger fraîchement cueilli elle est excellente cuite. C’est une pomme de mi- saison qui ne se garde pas car elle devient farineuse, elle se consomme de septembre à octobre, verte lavée de rouge à l’insolation sa saveur est sucrée et fruitée. La variété « Grand Alexandre » est résistante aux maladies et plus particulièrement à la tavelure, non auto fertile « Reine des reinettes » permet sa pollinisation.

Pommier « Nationale »:

Rustique et originaire du Rhône (Saint Romain au Mont D’Or ), « Nationale » est une ancienne variété identifiée en 1871, et présente dans le Mâconnais et La Bresse. L’arbre est  vigoureux et pousse en altitude avec une floraison tardive permettant de limiter le risque de gel. Le pommier « Nationale » au port retombant est facile de culture car il ne demande pas de taille spécifique avec peu d’entretien et d’alternance. La conservation des fruits est exceptionnelle (une des dernières pommes consommées au printemps). La peau du fruit de calibre moyen à gros, est  lisse, brillante, de couleur vert jaune lavée presque en totalité de rouge sang et ponctuée de lenticelles beiges. La chair est fine, juteuse à la saveur sucrée et légèrement parfumée. La récolte a lieu fin octobre et la consommation comme fruit de table ou jus jusqu’en juin.

pomme « Nationale »

Pommier « Nouvelle Europe »:

Ancienne variété de pommier,  » Nouvelle Europe » est remarquable par la saveur parfumée de ses fruits. L’arbre de vigueur moyenne, au port légèrement étalé offre une bonne résistance aux maladies. Les fruits de calibres irréguliers sont de couleur jaune avec des stries rouges et la chair blanche et fine est juteuse, sucrée et très parfumée.  Les pommes se consomment d’octobre à décembre comme fruits de table ou utilisées pour la pâtisserie. C’est une variété non auto fertile qui nécessite un autre pommier pollinisateur à proximité comme « Reine des Reinettes ».

Pommier « Ontario »:

Née en 1874 au Canada, la variété « Ontario » offre un bon rendement régulier sans trop d’alternance. La floraison tardive permet de limiter le risque de gel. De vigueur moyenne, l’arbre offre une mise à fruit rapide et une bonne résistance aux maladies. La fertilité est améliorée avec les variétés pollinisatrices « Reine des Reinettes », « Elstar », « Jonathan ».  Le fruit riche en vitamine C, est gros et de couleur verte striée de rouge foncé, la chair est blanche fine et fondante, suffisamment juteuse à la saveur acidulée et délicate. Récoltée fin octobre et beaucoup utilisée en patisserie, la pomme « Ontario » peut être consommée crue de janvier à mars.

pomme « Ontario »

Pommier « Pomme Châtaigne »:

Ancienne variété, « Pomme Châtaigne », est à croissance moyenne et s’intègre bien dans les haies champêtres et s’adapte dans les petits jardins (forme de buisson retombant). Dotée d’une très bonne fertilité, résistante à la tavelure, sa culture est facile. La floraison est très tardive. Le fruit est de gros calibre, arrondi à la peau fine et lisse verte lavée de rouge. La chair blanche est juteuse et sucrée. Récoltée en octobre, la « Pomme Châtaigne » se consomme crue, en compote, pour la confection de tartes et aussi séchée de décembre à avril.

Pommier « Pomme de Glace »:

Originaire de Dordogne, la variété « Pomme de Glace » est tardive et les fruits se consomment après les premières gelées. L’arbre est très fertile et peu vigoureux (idéal pour les petits espaces), les pommes sont de calibre moyen à gros à la peau lisse, de couleur jaune citron légèrement lavé de rouge. la chair jaune et fine, très juteuse est délicatement parfumée, plutôt acidulée et peu sucrée. La « Pomme de Glace » se consomme en hiver comme fruit de table ou utilisée pour la pâtisserie.

« pomme de Glace »

Pommier « Pomme Pêche »:

La variété « pomme Pêche » est originaire du Cotentin, la floraison est tardive. Le fruit de calibre moyen est joliment coloré de jaune clair lavé d’un ton pêche. La chair est blanc-jaunâtre, croquante et plutôt acidulée que sucrée. L’arbre est très productif, moyennent vigoureux. La « pomme pêche » se récolte en novembre pour être consommée en décembre et janvier.

Pommier « Rambour d’été »:

Originaire de Lorraine, la variété « Rambour d’été » est citée dès le 16 ième siècle. D’autres Rambours sont implantées dans la Somme et  jusqu’en Allemagne. Le fruit est de gros calibre, de forme conique et ayant un coté plus développé que l’autre (caractéristique souvent spécifique des Rambours mais pas toujours!). La peau est de couleur jaune lumineux strié de rouge à l’insolation. La chair semi fine, tendre est agréablement acidulée et parfumée, légèrement sucrée. C’est une pomme « primeur » qui se consomme en juillet et août avant les pommes dites « de garde ».

Pommier « Reine des Reinettes »:

Née vers 1770 en Hollande le pommier « Reine des Reinettes » est partiellement auto fertile et souvent recommandé pour la pollinisation avec sa floraison étalée et généreuse. Cependant, il a une tendance à l’alternance. Très rustique, il supporte les climats froids et s’adapte à l’altitude (1000 m), c’est un arbre vigoureux avec une mise à fruit rapide. Le fruit est jaune mat rayé de rouge-orangé avec des lenticelles grises à la chair fine jaune pâle, croquante, sucrée, légèrement acidulée et très parfumée. La pomme « Reine des Reinettes » doit être récoltée dès sa maturité car elle peut devenir farineuse si elle reste trop longtemps sur l’arbre. Elle se récolte en septembre et se consomme jusqu’en décembre.

pomme « Reine des Reinettes »

Pommier « Reinette d’Armorique »:

Le pommier « Reinette d’Armorique » est une ancienne variété datant du Moyen-Âge et encore cultivée par les arboriculteurs en Bretagne et surtout du côté de Renne, Vitré… Sa floraison très tardive et donc  à l’abri des gelées du printemps. L’arbre est rustique et très fertile,  pour éviter l’alternance il est nécessaire d’éclaircir si trop de rameaux. Bien qu’il soit partiellement auto fertile, la pollinisation peut être améliorée avec « Golden » ou « Reine des Reinettes ». Le fruit de calibre moyen est rond, jaune lavé de rouge carmin avec la présence de liège et lenticelles brunes. La chair jaune, fine, acidulée est bien parfumée (encore plus en fin de saison). « Reinette d’Armorique » se récolte début novembre et se consomme de février à mai.

pomme « Reinette d’Armorique »

Pommier « Reinette de Brive »:

Ancienne variété de pomme, « Reinette de Brive » est originaire du Limousin et de l’Auvergne. La floraison est tardive et échelonnée, les variétés pollinisatrices sont « Golden » et « Reine des Reinettes ». Le fruit est légèrement conique de forme irrégulière, de couleur vert-jaune et dorée aux nuances rose et rouge orangé à l’insolation à maturité, avec la présence de tâches marron autour du pédoncule et de liège. La mise à fruit est assez longue, en revanche la production est régulière et le fruit de grande qualité gustative (plus marquée cultivée en altitude). La chair fine et ferme, sucrée, légèrement acidulée est agréablement parfumée. L’arôme peu commun et plus marqué à partir de décembre après quelques gelées blanches. « Reinette de Brive » est l’une des meilleures pommes de garde et se consomme de janvier à mai.

pomme « Reinette de Brive »

Pommier « Reinette de Caux »:

Originaire du pays de Caux en Normandie, « Reinette de Caux » est identifiée vers la fin du 19 ième siècle. Remarquable par sa rusticité, sa forte vigueur et sa bonne résistance aux maladies, elle est très fertile pollinisée par « Reine des Reinettes », « Clochard », « Transparente blanche » ou « Reinette de Brive ». Le fruit de gros calibre est rond et aplati, de couleur jaune doré strié de rouge à l’insolation. La chair blanc-jaunâtre est fine et ferme, juteuse, très sucrée et légèrement acidulée, savoureusement parfumée. « Reinette de Caux » se récolte en novembre et se consomme de janvier à avril crue, est aussi excellente pour la pâtisserie.

Pommier « Reinette du Mans »:

Originaire de la Sarthe, « Reinette Du Mans » est cultivée depuis le 19 ième siècle et offre une bonne production avec une mise à fruit moyenne. La floraison est tardive et partiellement auto fertile la pollinisation est améliorée en présence des variétés « Nationale » ou « Reine des Reinettes ». C’est une pomme de calibre moyen à gros, large. La peau est lisse de couleur jaune-vert clair ponctuée de lenticelles grises et riche en vitamine C… La chair blanche, juteuse, légèrement acidulée est très aromatique aux notes de vanille et devient plus fondante en fin de conservation.  La culture est  possible en altitude en raison de sa grande rusticité et vigueur. Sensible aux chancres en zones très humides elle est en revanche résistante à la tavelure. La pomme « Reinette du Mans » se récolte en novembre et se consomme comme fruit de table ou utilisée pour la pâtisserie de décembre à mai.

Pommier « Teint frais »:

Originaire de Bretagne (1760) et plus précisément de la  région de Quimperlé la variété de pomme « Teint Frais » est auto fertile, de forte vigueur. la production est améliorée avec la variété pollinisatrice « Reine des Reinettes ». L’arbre est rustique aux bois fins et au port retombant, il est également peu sensible aux maladies et parasites. La floraison a lieu en avril et la production est abondante. Le fruit plutôt joli et de gros calibre est de forme arrondie, aplatie et de couleur vert clair lavé de rose saumon à l’insolation avec quelques tâches de liège. La chair tendre, juteuse, très acidulée et sucrée est très aromatisée et de très bonne qualité gustative. Consommée crue ou en pâtisserie de janvier à mai  ou utilisée pour le cidre « Teint Frais » se récolte début octobre.

Pommier « Transparente Blanche »:

Originaire de Lettonie et introduite en France vers 1850, de vigueur moyenne « Transparente Blanche » est partiellement auto fertile et la pollinisation est améliorée par la variété « Golden Délicious », en revanche elle est bonne pollinisatrice pour « Belle de Boskoop ». Relativement résistante aux parasites et maladies, elle reste sensible aux chancres en zones humides. Avec une production régulière et mise à fruit rapide, c’est  l’une des pommes dites « primeur » les plus précoces, en effet elle arrive à maturité dès début juillet. De couleur blanc avec parfois une joue rouge à l’insolation, le fruit est de gros calibre. La chair est  blanche, juteuse, très tendre à la saveur sucrée, légèrement acidulée et rafraîchissante. La pomme « Transparente Blanche » se récolte dès sa maturité et ne doit pas rester  sur l’arbre car elle devient vite farineuse. Elle est sensible à la manipulation et c’est ce qui explique sont absence sur les étals. On la consomme en juillet et août crue ou pour confectionner des compotes très fines.

Pommier « Winter banana »:

Originaire des Etats Unies et  plus précisément de l’Indiana, la pomme « Winter banana » fait son apparition en 1876. Moins rustique , elle est idéale pour les petits jardins abrités et se prédispose au palissage. Elle a l’avantage d’être auto fertile avec une mise à fruit rapide et une très bonne production régulière.Le fruit est de forme arrondie, de couleur jaune avec souvent une joue rose à l’insolation. La chair fine et tendre, savoureusement sucrée, peu juteuse et rappelle légèrement le goût de la banane. La pomme « Winter Banana » se récolte mi-octobre et se consomme principalement comme fruit de table de décembre à mars.

pomme « Winter Banana »